Expositions

AIMER MARIE installation, 2010.130x200x1300.(extrait)

Exposition. Aimer Marie – Jules JULIEN : Un pistolet écureuil. Une chevelure arachnéenne entourant un visage aux proportions cubistes. Un crâne tricolore nommé Marianne. Des « cadavres exquis nippons » en guise de fashion victims. Des fractions de rêve sous forme de rébus. Des drapeaux japonais devenus hématomes…Qu’il soit subtil ou grotesque, le décalage qu’opère le travail de Jules Julien questionne la réalité du monde qui nous entoure faisant basculer la notion de vérité du général au particulier. Détournant et associant figures et objets familiers, il met en scène un univers où le symbole se marie à l’anecdote et où l’étrange se camoufle derrière une palette de couleurs minimales et la dentelle noire d’un graphisme ciselé à la loupe. Pour la Chapelle des Calvairiennes, Jules Julien ouvre portes et fenêtres pour laisser entrer le monde extérieur, contemporain. Passant du lieu de prière au hall de gare, il ôte à la Chapelle son rôle d’écrin protecteur, revenant ainsi à la définition même de sa transformation en centre d’art. Polluer l’intérieur de la chapelle avec des éléments du monde extérieur, les mettre en tension à travers leurs différences et leurs analogies. En mêlant signaux publicitaires et codes religieux, il jette le trouble. Gratuit le 1er dimanche du mois. Jusqu’au 12 décembre. Chapelle des Calvairiennes. Mayenne. 53.