Expositions

Trésors archéologiques du 21e siècle après J.-C. Exposition conçue par le Musée romain de Lausanne-Vidy (Suisse). Une exposition d’archéologie unique qui plonge 2000 ans dans le futur. C’est une première. Elle montre ce qui restera de notre monde en 4002, et ce qu’en comprendront d’éventuels archéologues. Futur antérieur : en 4002, le XXIe siècle n’est plus qu’un passé depuis longtemps oublié. La mémoire écrite et audiovisuelle a été effacée, victime de ses supports trop fragiles. Le plastique et autres matières synthétiques n’ont pas non plus résisté aux siècles. Ne subsistent que des objets fragmentaires en métal, en verre, en terre cuite ou en pierre, exhumés ici ou là, par hasard. Se fondant sur ces témoignages infimes, précieux et émouvants, les archéologues restituent notre monde, parfois avec justesse, parfois en se trompant, forcément.

Futur antérieur donne à réfléchir, et fait rire. Les visiteurs y découvrent des objets familiers, savamment transformés en reliques archéologiques. Ces vestiges sont restitués et interprétés selon des logiques rigoureuses mais pas toujours fondées, où la ramassoire est classée avec les poêles, où les douilles de fusil sont des fioles, l’arrosoir un vase d’apparat, et où les nains de jardin figurent sans doute des notables ou des prêtres.
Farfelu? Pas tellement. Dépouillés de tout le vécu que nous leur associons, abordés sous un angle purement descriptif et comparatif, soumis au double hasard de la conservation et de la trouvaille, l’éventail des objets entre dans une autre logique, et suscite d’autres regards. Une manière de montrer que l’archéologie, qu’elle porte sur le passé ou le futur, se conjugue toujours à l’imparfait.  Texte de Laurent Flutsch. Du 23 novembre 2010 au 13 mars 2011. Le Céram.  Rue Charles Gounod, Allonnes, 72. 02 43 80 68 31.