Théâtre

Photo : Tristan Jeanne Vales

C’est la création 2010 de Jean Lambert-wild présentée en Avignon cet été. Inscrite dans le projet commencé en 1990, cette deuxième mélopée de l’Hypogée se déroule au cœur d’un royaume secret que chaque individu possède en lui : celui de l’enfance.

Pour le metteur en scène, l’enfance, c’est l’île de la Réunion, une terre volcanique, brûlée, sombre et magique. Il construit là une fable poétique et convoque les dieux et les mythes, soutenue par les images cinématographiques somptueuses de François Royet, une musique spécialement écrite par son complice Jean-Luc Therminarias, accompagné du prestidigitateur Thierry Collet pour des effets intrigants.

Voici donc une partition écrite et conçue comme un chemin initiatique : un retour aux creux de ses abîmes, un retour aux sources de l’enfance qui fascine toujours l’auteur et qui lui permet de partir vers de nouveaux mystères et de bien belles rêveries. Du 6 au 17 décembre. Comédie de Caen.14. Théâtre des Cordes.