Expositions, Sciences

Pour le Museum national d’Histoire naturelle, 2011 est l’occasion d’aborder de nouvelles thématiques dans le cadre de manifestations nationales et internationales : l’Année internationale des forêts, l’Année internationale de la chimie, l’Année des Outre-mer français, l’Année de la chauve-souris. La participation du Muséum à ces événements s’inscrit dans une large offre culturelle : expositions temporaires dans la Grande Galerie de l’Évolution (Dans l’ombre des dinosaures puis Au fil des araignées), expositions du Cabinet d’Histoire, expositions de photographies dans le Jardin des Plantes, et les nombreux rendez-vous gratuits pour mieux connaître la vie du Muséum et rencontrer les chercheurs lors des cours publics, conférences, etc.

Les premiers rendez-vous : Les 2 et 3 février, lancement de l’Année internationale des forêts
-Mise en valeur des Indiens Kayapos, habitants de la forêt amazonienne, dans la Galerie des Enfants (2 février – 14 mars). Un week-end de sensibilisation tous publics, du 10 au 13 février, sur le thème couplé : forêts et chauves-souris (en partenariat avec le Ministère de l’écologie). Un spectacle créé par la Compagnie Les Anthropologues pour raconter la forêt par le biais de l’un de ses occupants, la chauve-souris. Des projections de films, des débats avec des chercheurs.

L’Année internationale de la chimie. La chimie : un des domaines de recherche du Muséum… l’un des premiers à s’y être développé depuis le XVIIe siècle. Le Jardin du Roi fut en effet créé pour abriter les plantes médicinales, dont les molécules sont à l’origine des principaux médicaments. Le domaine des chercheurs s’est amplement élargi, leurs travaux sont aujourd’hui réunis dans l’Unité MCAM* et si la recherche porte toujours sur les plantes pour- voyeuses de molécules douées de propriétés pharmacologiques, elle concerne essentiellement l’écologie chimique, pour comprendre les facteurs chimiques et les mécanismes qui régulent les interactions des micro-organismes entre eux, avec leur milieu, ou avec leur hôte, au sein d’un écosystème. Enfin la chimie « écologique » s’emploie à étudier des méthodes de synthèse plus propres pour limiter les impacts négatifs sur l’environnement. Le Muséum propose des rendez-vous tous publics.

L’Année des Outre-mer français. Le Muséum a une tradition d’étude de la diversité des sociétés et de la nature de l’outre-mer, et s’il n’a pas d’autre antenne que celle installée à Cayenne, il participe, dans le cadre de ses missions statutaires, aux activités de recherche avec des institutions locales. Sa participation à la manifestation nationale est l’occasion de témoigner du travail des chercheurs et de faire connaître la très grande diversité biologique des collectivités françaises situées dans trois océans différents (Atlantique, Pacifique, Indien), de la zone équatoriale à la zone polaire.

l’Année de la chauve-souris. Cette campagne mondiale a pour objectif de sensibiliser tous les publics à la conservation de ce mammifère volant qui participe à l’équilibre des écosystèmes. Sur 1000 à 1200 espèces de chauves-souris recensées, la moitié sont en danger d’extinction. Les premiers rendez-vous : Week-end de sensibilisation tous publics, du 10 au 13 février, sur le thème couplé forêts et chauves-souris. mnhn.fr – Le Museum national d’Histoire naturelle. Paris, 75.