Cinéma, Expositions, Livres / CD / DVD

Forum des engagements contre la misère les 4, 5 et 6 mars à Paris. Regarde-moi comme une chance

► La soirée des insoumis : Vendredi 4 mars 18h30. En ouverture du Forum des Engagements Contre la Misère, des jeunes qui osent la rencontre et s’engagent en dépassant les peurs nous montrent le chemin à travers « l’Appel des jeunes Européens » et reçoivent le soutien de personnalités : Stéphane Hessel, Edgar Morin, Claude Alphandéry, Jean Baptiste de Foucauld, Paul Bouchet, Abd Al Malik (sous réserve) Pierre Yves Madignier, Marie-France Zimmer, Bruno Tardieu. Cet Appel invite à un sursaut civique de chacun d’entre nous en refusant l’apartheid de la discrimination sociale à l’image du combat de Joseph Wresinski, illustré par le film « Joseph l’Insoumis » de Caroline Glorion, avec Jacques Weber projeté à 19h30

Des débats pendant 3 jours
Les années « collège » : qui décide quoi ?  Le Samedi 5 mars à 14h30 ► Protéger l’enfant avec ses deux parents le Samedi 5 mars à 15h  ► L’engagement, une chance pour tous ! le Dimanche 6 mars à 14h ► Soirée Slam Jam : des jeunes partagent leur talent: texte, musique, danse.

Pendant tout le week end, cet espace sera ouvert de 13h30 à 18h pour permettre aux enfants de se rencontrer et de découvrir la vie d’autres enfants qui vivent dans des conditions plus difficiles, en lien avec les actions d’ATD Quart Monde : Découverte du Jeu Vidéo Bouba et Marius, Ateliers création de livres ; Coin lecture ; Jeux des amis du monde
; Diffusion du film C’est quoi ma ville, c’est quoi mon quartier ? Caméra au poing, un groupe d’enfants d’une bibliothèque de rue de Saint-Denis est parti interroger les principaux acteurs de la ville : maire, adjoints, commerçants…La diffusion sera suivi d’une discussion avec quelques uns des enfants qui ont participé au film, sur le thème de la place des enfants dans la ville.

Des expositions : Aime comme Manouche : de François Phliponeau avec les familles de la communauté du voyage de Montmagny.  Haïti 2010 : de François Phliponeau et Vladi Pino Amachi, photos prises au cours des 10 mois qui ont suivi le tremblement de terre illustrant la gravité de la situation. Déconstruction-Reconstruction : exposition d’arts plastiques évolutive réalisée par des artistes de tous milieux qui invite à la réflexion sur la mémoire et sur le courage. Elisez-moi ! de Carl Cordonnier avec des habitants du val de Sambre et de Courcelles les Lens. Affiches politiques répondant à la question : Si j’étais candidat à une élection, quel serait mon slogan ? Quelle serait mon image ?

Des Films : Avant-première : Joseph l’insoumis De Caroline Glorion, avec Jacques Weber, Anouk Grinberg, Nicolas Louis… L’histoire du Père Joseph Wrésinski, fondateur du mouvement ATD Quart Monde, et des familles qui vivaient dans le bidonville de Noisy-le-Grand au début des années 60. Leur rencontre va transformer leurs vies, ensemble ils vont mener le combat contre l’assistance et l’indignité. Un quartier en dur sera finalement construit à la place du bidonville mais Joseph continue à rêver de bien plus… Avant première vendredi à 19h30. Projection permanente Samedi et Dimanche. La tête en friche. De Jean Becker, avec Gérard Depardieu, Gisèle Casadesus, Maurane… Germain a 45 ans et il est analphabète. Il rencontre Margueritte, vieille dame qui aime lire par dessus tout et qui vit seule en maison de retraite. Leurs échanges vont bouleverser la vie de Germain… Suivie d’une rencontre avec Gisèle Casadesus et Jean Becker. Dimanche à 16.

ATD Quart Monde – Cité des Sciences. La Villette. Paris, 19e . 4, 5, 6 mars. Entrée gratuite. Ouvert l’après-midi. cite-sciences.fr

ATD Quart-Monde est un mouvement international, sans appartenance politique ou confessionnelle. Créé avec des personnes en grande pauvreté, il mène des actions qui visent à détruire la misère par l’accès de tous aux droits fondamentaux. Le mouvement développe particulièrement des actions d’accès au savoir, à la culture, à la prise de parole (Bibliothèques de rue, Festival des Arts et des Savoirs, Universités populaires…). Il mène également une activité d’édition et de recherche avec les personnes qui vivent l’exclusion. Enfin, il se mobilise afin qu’aux plans local, national et international, les personnes démunies soient écoutées et représentées, et que la lutte contre la grande pauvreté soit une priorité (actions auprès des institutions politiques et du grand public).