Edito

Les chercheurs de la NASA ont repoussé de quatre milliards d’années, peut-être six, la fin du monde. Elle est liée à une collision inopportune d’Andromède et de notre galaxie ! Mais là encore ce n’est pas certain.
Cette rencontre contrariante provoquerait de multiples étincelles et une délocalisation avec la création d’un 
nouveau centre galactique. Notre planète pourrait échapper au pire
si Andromède se cognait d’abord à d’autres étoiles de la Voie Lactée. Les ordinateurs et télescopes de dernières générations le disent.

Des prévisions à si long terme laissent pantois ! Mieux vaut cela que de fantaisistes élucubrations qui depuis 4 ans monopolisent un astrobiologiste de la Nasa chargé, sur son temps libre, de répondre aux 5000 mails l’interrogeant sur ce fumeux 21 décembre 2012. Pas besoin d’attendre pour les crises, cataclysmes et autres tsunami imprévisibles et pourtant compréhensibles : ils sont déjà arrivés sur terre.

Décembre est là avec sa nuit la plus longue et ses multiples animations et illuminations. À ne pas bouder !  Quant à 2013, sans trop se tromper dans nos prévisions, il sera chaud et froid !
auxarts.fr
Edito N° 165. Décembre 2012