Edito

Les nouvelles du cosmos ne sont pas bonnes ! Après les tempêtes solaires de septembre au dessus de nos têtes ahuries, on apprend que la détection des astéroïdes de plus de 140 m de diamètre représentant un danger pour la planéte est nettement insuffisante malgré les efforts de la Nasa. Et que dire des 500 000 débris spatiaux qui vagabondent allègrement !

Les gaulois avaient-ils des intuitions
à long terme ? Faut-il reparler de
la fin du monde ? Le Nouvel Observateur semble rassurant. Pour la super-méga tempête solaire, le risque est de 12% dans le 10 années à venir ; la chute d’un astéroïde se produit une fois
par siècle et pour un engin spatial :
une chance sur plusieurs milliards
pour qu’il me tombe sur la tête.

Le danger est bien sur terre !
Aux Arts