A La Une

 » Trois mille trois cents kilomètres, sept frontières, dix langues et deux alphabets sont autant d’étapes à franchir pour découvrir enfin la ville qui révèle sa splendeur glacée au coeur de l’hiver. Côté face, un métro beau comme le musée du Louvre, aux noms de poème qui réveillent tout russophile endormi, le mystère des églises orthodoxes où chuchotent des babouchkas en fichu à fleurs, la fourmillante vie nocturne de Moscou qui ne dort jamais. Côté pile, l’immeuble de la Loubianka, antichambre du goulag dont il n’existerait aucun plan, le luxe insolent des boutiques installées sur la Place Rouge, les droits de l’homme menacés. L’Aller Simple pour Moscou, c’est un voyage immobile, que traverseront certainement les sentiments contradictoires qui ont façonné la relation de la France avec la Russie, entre passion brûlante et défiance froide.  » Théâtre, Danse, Musique, Cinéma & bien d’autres choses au Trident à Cherbourg. Du 24 janvier au 6 février 2015