Théâtre

I Love You, I Kill You, spectacle crée par Mathieu Cirodde et Adélie Duteil-Dupuis au printemps 2016, est une sorte de monologue épistolaire pour une comédienne. Où il est question d’amour, d’absolu, de lettres, de ruptures, de l’être…
Les pièces de Duras « La Musica » et « La Musica Deuxième » (écrites à 20 ans d’intervalle) ainsi qu’un compagnonnage avec Jean-Pierre Dupuy ont été le prétexte de départ à l’écriture de ce solo intégral saisi par Mathieu Cirodde qui dévoile ici pour la première fois ses talents d’auteur. Membre du GrupO, une compagnie à deux têtes, il touchait déjà forcément à l’écriture mais oser une suite à Duras est un tout autre exercice de style.
Un pari réussi pour cette double mise à nu. L’auteur se livre, féminin, humain, épris, et pris dans ses contradictions, dans son humaine condition. La jeune comédienne porte ce verbe haut en un solo performant. Un texte un peu à charge, nourri des décharges de souvenirs que le temps aiguise, atténue, transforme. La distance de la forme retenue – la lettre – tempère un peu le déluge d’émotions suscité dans l’auditoire. Un texte des intimes où les références musicales, picturales, cinématographiques, littéraires et sociétales ponctuent d’humour le temps du plateau et elles se placent juste là où ça sonne, là où ça fait mal, un peu, aussi. Une voix fragile et forte enfin, celle de la jeune Adélie, une superbe Anita ! Comme l’amour ou l’absolu, qui s’y frotte…
Le spectacle, présenté aux Ateliers Intermédiaires de Caen a été programmé à Liège. Et il sera pour deux soirs au Centre de création théâtrale et chorégraphique Le Colombier de Bagnolet au printemps 2017.