Société

Venu en voisin le breton Christian Guezet vient de décrocher son exposition « Regards » qui a été présentée à la galerie Place des Arts à Caen.

Quelques dessins au bic, au fusain et à l’aquarelle ornaient les murs blancs, des visages principalement, mais ce sont surtout les sculptures, d’assez « grandes pièces » qui ont marqué les visiteurs.
Le matériau de prédilection de l’artiste – jeune retraité et autodidacte depuis 6 ans – c’est donc le bois, les bois. Après une carrière en tant que dessinateur industriel Christian s’est lancé dans l’aventure. Des bois qui ont du vécu, issus de charpentes ou récupérés sur des tonneaux à cidre ou encore provenant d’outils cassés Christian travaille, se laissant guider par les aspérités et peu à peu donne une seconde vie à ces objets ou fragments.
 Le résultat est bluffant : de l’imposant oracle au musicien à la faux, à la danseuse au poët-poët (un vieux klaxon) les figures qui naissent deviennent autant de grandes racines comme des êtres sortis de terre, autant de nouveaux nés après être passées entre les mains de l’artiste.
Si l’image des totems, les références au masque et l’art africain semblent évidentes au premier regard on découvre ensuite que la démarche de cet homme qui fait feu de tout bois va bien plus loin.
Là, en douceur, il propose un hommage à Brancusi, ici un hommage aux jazzmen, women et bluesmen qui peuplent son univers musical et porte aussi un regard tendre sur une actualité forte : à l’étage il y a le petit peuple des continents, une réflexion venue sur les figures des « migrants ».
C’était la première exposition personnelle de Christian Guezet, déjà invité dans la Manche pour une exposition collective et qui expose aussi en Bretagne.
Son contact : christianguezet@gmail.com