Société

Les travaux de réfection de la toiture de la station de sauvetage de Goury sont terminés depuis fin novembre après six mois de travaux. Auparavant, lors de l’ouverture des portes de l’abri, en cas de grand vent, les pierres bougeaient imperceptiblement, représentant un danger à terme.

L’abri avait été reconstruit à la fin des années 1980, après l’acquisition du nouveau canot, mais avec des pierres de récupération et sans sous-toiture.

Désormais, 15 000 pierres venues de l’Himalaya sont posées sur volige, assurant  stabilité et sécurité. Un chantier indispensable que la commune aurait été bien en peine de financer. Les contributions de l’État, des Conseils départementaux et régionaux, de la circonscription et de la Commune de la Hague ne suffisaient pas à financer l’ensemble, soit 256 728 € TTC €. D’où le soutien demandé à la Fondation du Patrimoine qui a répondu présente par trois fois.

C’est d’abord son Club des Mécènes de la Manche qui a remis un chèque de 5 000 €, le 20 décembre 2016. « Réunissant 8 entreprises manchoises, nous sommes évidemment  sensibles au maintien des savoir-faire et aussi à l’emploi associé. La restauration de Goury en est un bel exemple et nous sommes fiers de l’avoir accompagné », explique Jean-François Louvet, un de ses membres.

Deuxième source, « grâce au mécénat de la Fondation Total, qui s’implique dans la protection du monde maritime, la Fondation du patrimoine a accordé 20 000 €, et participe ainsi à la sauvegarde d’un édifice emblématique de la Manche et au-delà », comme le précise Jean-Pierre Husson, délégué départemental de la Fondation du Patrimoine.

Troisième volet de ce soutien, la souscription populaire qui a réuni près de 7000 € : « c’est la première fois qu’un financement participatif est lancé à la Hague et environ 400 personnes ont participé avec un panier moyen de 20 € », précise François Roquet, de l’association du patrimoine de la Hague, qui a organisé et animé cette campagne de mécénat au profit de Goury, élément phare du patrimoine de la Manche.

Financement : 
L’État a participé à hauteur de 72 116 €, le Département de 20 000 €, la Région de 20 000 € et la réserve parlementaire du député pour 15 000 €. Sous l’égide de la Fondation du Patrimoine, la Fondation Total contribue pour 20 000 €, le Club des Mécènes pour 5 000 € et la souscription populaire pour près de 7 000 €. Principal financeur : La Hague, à hauteur de 97 910 €.