Expositions, Non classé

Dans l’Orne, à Alençon se tient une belle exposition à découvrir jusqu’au 22 avril. L’Hôtel du département accueille les œuvres de Marie-Thérèse Auffray une peintre qui trouva refuge dans un village ornais et dont le travail est encore un peu méconnu.
Sa vie aurait pu être digne d’un roman et elle tenir place en héroïne de film : pupille de la nation, cette bretonne monte à Paris dans les années 20 où elle entre aux Beaux-Arts ; elle côtoie dans la capitale des peintres, sculpteurs et écrivains et se forme aussi à l’école de l’illustration publicitaire. En 1941, tout en conservant son atelier parisien, elle s’installe avec sa compagne à Échauffour, un petit village ornais (qui « hébergea » un temps le Marquis de Sade et sa famille) où elles tiennent l’auberge-café-tabac-journaux. Durant la guerre, Madame Auffray fait acte de résistance en sauvant la vie à des soldats alliés leur permettant de sortir du pays via ses réseaux parisiens. Après-guerre Marie-Thérèse Auffray ouvre un dancing « Le Bateau Ivre » ; conseillère municipale elle se heurte souvent à la bourgeoisie locale. Son affaire perdurera jusque dans les années 1970. Sur sa palette on découvre une sensible galerie de portraits ; de vrais tronches, un peu carrées à la manière de Bernard Buffet où les bourgeois de la bourgade ornaise ne sont parfois pas épargnés ! L’exposition est ouverte du lundi au vendredi dans les jardins et à l’intérieur de L’Hôtel du Département à Alençon, jusqu’au 22/4 et c’est gratuit !