Au Fil de la saison

La 4eme édition du Festival Normandie Impressionniste se tiendra du 3 avril au 6 septembre 2020. Avec dès octobre 2018 une avant-première et un appel à projets en guise de préludes. Ses grandes lignes ainsi que sa thématique ont été dévoilées : La couleur au jour le jour.

L’avant-première : un grand week-end impressionniste !

« Faire signe(s) » ainsi s’exprime Philippe Piguet, Commissaire Général de Normandie Impressionniste 2020, lors de la présentation de la feuille de route de la quatrième édition du Festival. Moins de deux ans avant son lancement l’évènement propose une mise en bouche sur 4 sites emblématiques de l’impressionnisme en région avec de beaux rendez-vous proposés à Giverny, Rouen, Le Havre et Caen. Et c’est à l’image de la modernité que représente ce mouvement que les propositions de l’avant-première ont été pensées : avec des rencontres, des projections de films, des visites insolites aux musées ; un atelier-rencontre où peinture et BD dialoguent et enfin avec une (grande) conversation autour de la question de l’exposition.
Modernité comme au cinéma !  Les trois films proposés illustrent bien le cousinage du mouvement avec les avancées techniques et artistiques de son époque : Ceux de chez nous de Sacha Guitry, où l’on découvre des artistes à l’œuvre ; Partie de campagne de Jean Renoir qui définit l’esprit impressionniste des loisirs et Le bonheur d’Agnès Varda, réalisé en 1964.

Modernité encore avec une volonté affichée de jouer sur la dynamique passé/présent.

« L’impressionnisme s’est affranchi des thèmes récurrents tant religieux que mythologiques ; il a aussi délaissé les figures imposées comme le réalisme du sujet dans l’art pictural du « monde d’avant » il s’est surtout attaché à faire l’éloge du quotidien. Le mouvement s’est imposé par ses recherches sur la couleur, un thème central s’il en est en peinture. C’est ce que la thématique La couleur au jour le jour souhaite décliner : et bien plus plus qu’une thématique ce double fil conducteur propose de suivre la progression de cette aventure artistique jusqu’à nos jours » explique encore Philippe Piguet.
C’est donc un Festival participatif et ouvert qui se prépare. Un évènement festif qui entend faire voir le monde, faire découvrir la création contemporaine. Il proposera aussi quatre grandes expositions plus « historiques » à Rouen, Caen, Le Havre et Giverny.
Et d’ici là le Festival refera signes en présentant en 2019 les projets retenus suite à l’appel à participation qui est lancé le 15 octobre. *(voir ci-dessous)

L’appel à projets
Il concerne deux grandes catégories : les projets d’exposition et les propositions pluridisciplinaires. Pour les structures souhaitant participer au Festival un certain nombre de critères entrent en ligne de compte : l’adéquation avec la ligne directrice du Festival ; la qualité artistique ; l’attention portée à la médiation autour du projet ; l’innovation ; l’adaptabilité selon le lieu et l’implication territoriale. Un comité artistique et scientifique renouvelé et composé de personnalités reconnues du monde de l’art sous la présidence d’Erik Orsenna étudiera les propositions et attribuera les soutiens financiers ad hoc pour mener à bien les réalisations sélectionnées. Alors à vos plumes !
La plate-forme est ouverte dès le 15 octobre 2018 : http://www.normandie-impressionniste.fr

Le Festival Normandie Impressionniste vous fait signe. À vos agendas pour le grand week-end de l’avant-première des 13 et 14 octobre. C’est gratuit !

Programme complet : http://www.normandie-impressionniste.fr/week-end-avant-première