Magazine culturel Normandie
dimanche 17 décembre 2017

Edito

AuxArts

Le Printemps

Edito, Non classé C’est parti ! L’hiver est derrière nous. Les festivals, les manifestations, les 
pelouses, les bancs publics, les jardins et les terrasses des cafés fleurissent. La belle saison sera impressionniste, médiévale, haute en musique et en couleurs. Dès le mois d’avril, les expositions de Normandie Impressionniste ouvrent leurs portes avec pour thématique 2016 : le portrait qu’il soit classique ou contemporain, familial, intimiste, collectif, pictural, photographique… L’humain est au cœur du festival. La 3e édition normande se veut de nouveau inventive et créative : spectacles vivants, danse, opéras, guinguettes, cinéma, colloques ponctueront l’été… Ce sont les premiers grands festivals tel Jazz sous les Pommiers qui s’annonce à partir du 30 avril avec sa 35e saison et dont la programmation internationale accueille aussi bien des légendes que la nouvelle génération. En avril : allez danser avec Danse de tous les sens à Falaise ; lire en musique à...
AuxArts

Aux Arts : les 20 ans

Edito, Non classé Comment vous dire ? Tous ces souvenirs, ces tonnes de papiers, ces flots d’encres… l’aventure d’un journal – normand bien avant l’heure – indépendant 100% sans subvention. Disons le : c’est un sport de combat ! 20 ans, l’heure d'un bilan… En fait ce sont 3 journaux que l’équipe a porté : le Aux Arts « trop petit », « trop typé », pas assez ceci, pas assez comme ça : mais il tient toujours dans la poche et offre de bons et loyaux services. Aux Arts c’est aussi L’Agenda de l’été, le guide des sorties qui connaît 19 éditions au compteur…Et puis il y a eu L’Outil, l’autre aventure : en 8 ans avec 23 numéros parus, le grand frère d’Aux Arts en a tiré des portraits, bien avant l’heure des grands gratuits… Aux Arts c’est une sacrée mémoire de la région grand ouest, un témoin discret, un ami qui a soutenu des festivals, des artistes, accompagné l’arrivée de nouvelles structures. à présent nous sommes à l’heure de la...
AuxArts

Demain

Edito, Non classé La Normandie compte aujourd'hui 3,3 millions d'habitants, une métropole, 11 grandes 
agglomérations, 3221 communes* - oups ! - un territoire rural de plaines, de bocages, de plateaux et de forêts et un littoral de 600 km aux plages de sable fin ou de falaises. Forte de son Guillaume le Conquérant, de ses plages du débarquement, du Mont-Saint-Michel, des falaises d'Etretat, la région est une terre de culture et de tourisme. C'est aussi un tissu économique : l’automobile, demain les véhicules électriques, le pétrole et ses dérivés, demain les énergies marines renouvelables, l’aéronautique, la pharmacie, l’agroalimentaire, la pêche, l'activité portuaire, la cosmétique ou encore la recherche, la logistique. Avec une population jeune, les projets de 
demain tel celui de Paris Seine Normandie, la nouvelle Normandie se positionne comme un territoire majeur à l'échelle européenne. *405 communes pour 63 M d'habitants au Royaume Uni. Lire
AuxArts

Debout

Edito, Non classé En ces jours sanglants où la tristesse et le désarroi hantent les cœurs, continuez... à vivre avec dignité, à faire avec rigueur, à écrire et créer en liberté. Sortir dans les salles de spectacle, les stades, les cafés, les restaurants, ces lieux de rassemblement, de liesse populaire et de plaisir qui font de la douce France un pays où l'on rugit et chante les valeurs de la République. C'est la jeunesse, notre art de vivre, notre culture qui ont été visés. Sourire à la vie, à ses voisins, se tordre de rire ! Chasser la haine ! C'est elle qui guide ces connards d'extrémistes qui violent, tuent et veulent imposer leur obscurantisme et leur barbarie.
AuxArts

Sale temps !

Edito Le monde continue de tourner avec son lot de saisons et de frimas. La clarté du jour décline, le blues s’installe. Les paroles et les mots s’envolent. Les sots et les imbéciles sont encore de sortie. “La sottise est toujours dans l’air du temps. Une présence atmosphérique, en quelque sorte*”. Les questionnements se font multiples. Les artistes, les créateurs regardent le monde, le ré-inventent et invitent à partager des moments de plaisir, des petits moments de grâce, qui tendent à combler nos solitudes, nos doutes ; nos inquiétudes justifiées face à la démesure de l’inhumanité. “On n’avalera pas à nouveau des couleuvres serpentant dans les têtes, tentant une fois de plus de lier la couleur des gens, des origines, à l’indifférence odieuse parce que silencieuse qui consiste à jouer sur la frustration des plus lésés pour les séparer de leurs semblables alors que l’ambition progressiste appelle à bâtir un lien immuable entre les différences...
AuxArts

Sortons !

Edito Les informations explosent, les bouleversements du monde se font de plus en plus glacants ! Que reste-t’il pour garder la tête froide et résister aux chimères et aux paroles ou actes nauséabonds. Nous voici revenus à des temps incertains et cinglants qui avec nos connaissances technologiques, militaires, scientifiques font le tour du monde. L’humour reste salvateur pour combattre l’ignorance. Sortons ! Voir des comédies cocasses ou absurdes, des pièces classiques aux mises en scènes contemporaines ou pas, du nouveau théâtre aux formes multiples. Admirer les arts de la rue qui défient les lois de la gravité, les performances hybrides. écouter de la musique classique, rock, rap, improvisée. regarder les arts graphiques, plastiques, vidéos qui plongent dans le virtuel. Respirer avec des chorégraphies participatives et explosives, ouvrir grands les yeux au cinéma, dévorer la page blanche, écrite, dessinée, peinte, gravée... Quelle chance !
AuxArts

La culture se partage

Edito Depuis le printemps, les festivals font le plein ainsi que les saisons culturelles, les spectacles, événements et les fêtes de pays. La preuve par mille millions de mille que la culture rassemble. Y’a de la joie, c’est bon pour le moral ! Tout le monde en profite, l’économie aussi. Voici le temps de la rentrée culturelle. Les présentations de la saison 2015/2016 s’annoncent avec de nouveau des moments forts, des programmations décalées ou plus classiques : théâtre, danse, musique, performance, installation, cinéma, exposition... Les propositions sont de plus en plus débridées, ouvertes à toutes les formes et les artistes ainsi que les programmateurs font preuve d’invention : ils et elles prennent des risques ! Les représentations commencent sérieusement en octobre et se terminent souvent de plus en plus tôt, en mai. Contraintes budgétaires ou temps de réadaptation au travail, temps de festivals ? Les faits sont là ! Pour sortir du quotidien qui n’est...
AuxArts

La culture en Pactes

Edito Pour 2015, le budget du Ministère de la Culture et de la Communication a été stabilisé (!) après 2 ans de baisse : + 0,33%, après – 4% en 2013 et – 2% en 2014. Si dans un premier temps, les Collectivités Territoriales ont pris le relais, la baisse des dotations de l’état a fini par les étrangler. La baisse des subventions est drastique, les reports d’événements ou d’investissements sont nombreux, une centaine de structures ont fermé et plus de 150 festivals ont été annulés. L’année s’annonce sombre. Un rapport de 2013 sur “L’apport de la culture à l’économie en France” réalisé par l’Inspection Générale des Affaires Culturelles et établi à partir de données 2011 ainsi que l’édition 2015 de “Chiffres clés de la culture” pointent une contribution de la culture de 3,2% à la richesse nationale
 (à égalité avec l’agriculture et les industries alimentaires). Les emplois dans les entreprises culturelles représentent 670 000...
AuxArts

La Fusion

Edito C’est quoi, ce truc ! Au sens premier : le passage d’un corps solide à l’état liquide sous l’effet de la chaleur donc ça chauffe ! C’est aussi le mélange intime de deux corps (Sex & Love !). En économie, la fusion de deux ou plusieurs structures vise à développer des actions communes et à rationaliser les coûts. On nage dedans. C’est encore la collision entre deux noyaux atomiques légers pour faire un gros boum ! Comme en musique, donc où le terme désigne le mélange de plusieurs genres, ce qui souvent crée un nouveau style ! Bébé Fusion a pour papas Herbie Hankock, Chick Corea et Miles Davis. Le courant Fusion a fait des petits dans le jazz-rock aux USA et chez nous c’est devenu Magma ! Vocable fourre tout s’y rangent tous les dérivés de styles mélés, fondus : une sacrée tambouille… Et en politique ? C’est la question qui en ce moment interroge les citoyens (mon boulot à moi). Les élus des communes appelées à fusionner s’inquiétent...
AuxArts

L'importance des mots

Edito On sait dire n’importe quoi. Cela remplit le vide intersidéral de propos en tous genres et entraîne bêtises, sottises, déviances et incivilités qui touchent plus bas que terre. On entend dans la classe politique et ailleurs un déluge de propos et de mots inconsidérés. En se faisant, ils ou elles détruisent les valeurs essentielles de la République basées sur la liberté, l’égalité, la fraternité. D’accord ou pas d’accord, la parole se doit de circuler sans employer un langage grossier qui est l’apanage des faibles et de la méconnaissance. A l’heure où les repères et les lignes de défense se perdent, où la langue de bois triomphe, il faut garder tête haute pour affirmer les principes laïcs et démocratiques de notre société. Halte aux mots grégaires ; 
place aux mots justes et aux réelles problématiques qui se posent aujourd’hui. Aux Arts