Magazine culturel Normandie
samedi 18 novembre 2017

Edito

AuxArts

Un long chemin

Edito Jean Baubérot distingue plusieurs étapes dans l’apparition de la laïcité en France.
La liberté religieuse est instituée en 1789 par la Déclaration
 des Droits de l’Homme et du Citoyen, dans l’article 10 :
« nul ne doit être inquiété
 pour ses opinions, mêmes religieuses ». En 1791, la Constitution proclame la liberté de culte. Le mariage civil et l’état civil sont créés par le Concordat de 1801. Une autre période s’ouvre qui aboutira à la séparation des cultes (devenus égaux) et de l’état. Les lois Ferry en 1882 instaurent une école publique gratuite, laïque et obligatoire. 
La loi de 1905, consacre la séparation de l’église et de l’état. En 1946, le principe de laïcité apparaît dans le préambule
 de la Constitution de la IVe République. En 1958, la Constitution de la Ve République définit la France dans l’article 1 comme une « République indivisible, laïque, démocratique et sociale ». Aux Arts
AuxArts

7 janvier 2015

Edito 7 Janvier : Sombre jour. Jour de sang pour des hommes libres. Tous solidaires après l'attentat contre Charlie Hebdo. Les principes fondamentaux de la République française sont énoncés dans sa devise : « Liberté, Égalité, Fraternité ». Ils se traduisent par des droits intangibles, à la fois politiques et sociaux, qui ont été reconnus aux citoyens par les différents régimes républicains. L’article 1er de la Constitution s’inscrit dans ce cadre puisqu’il proclame que « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale ». « Une République indivisible » : aucune partie du peuple, ni aucun individu, ne peut s’attribuer l’exercice de la souveraineté nationale. Seul le peuple...
AuxArts

2015

Edito Une année nouvelle et les esprits s’échauffent. Que peut-il donc 
bien nous arriver après tous 
les chambardements et les 
bombardements passés ? L’homme et la femme ont des pouvoirs d’inventions et de 
renouvellements incroyables. 
On en voit tous les jours des exemples frappants. On peut aussi recommencer les mêmes conneries mais teintées new look ; c’est dire ! Donc, soyons vigilants, prudents et sortons couverts. Bientôt, il faudra peut-être comme l’escargot ou le crabe trimbaler sa maison, construire des barrages pour arrêter la ligne des flots à l’instar des castors ou bien vivre dans la canopée et même dans la forêt vierge pendant qu’il en reste un peu. Pour l’instant, vivons gaillardement les froids et gelées de janvier et février. En attendant que le soleil ne revienne dans nos cœurs attentifs, voici un agenda des plus sérieux. Pour le meilleur, bonne année. Aux Arts
AuxArts

Salé, sucré

Edito En ces mois froids, un peu de douceur. Sucré ? C’est très très bon et nous en avons besoin mais pas en grande quantité sinon gare ! Salé ? c’est pareil. Il en faut mais point trop. Le tout est donc une histoire de modération et d’écoute de son corps qui a d’ailleurs tendance à rouspéter et à réagir grassement. La vigilance s’impose. Si l’on craque allègrement sur les profiteroles, sur le chocolat ou sur la salière, il nous faut malgré tout surveiller les étiquettes – le sel et le sucre sont déjà en bonne dose dans trop d’aliments –, étudier la fameuse tracabilité et accepter de compenser et de s’alimenter autrement. En cette période de dégustations abusives, l’assiette risque d’être salée et sucrée. Et pourtant sans vouloir absolument se jeter sur sa ration journalière de légumes et de fruits, on peut mettre du bon miel dans ses desserts, alléger sa belle mousse au chocolat, privilégier les maraichers du coin, ré-apprendre en somme...
AuxArts

Humain !

Edito Le danger est bien sur terre ! Si le mois de novembre commence par la journée de tous les saints et par la fête des chrisanthèmes, célébrée jadis à Pâques ou à la Pentecôte, une autre date le 25 novembre est à retenir. Trop souvent oubliée et pourtant bien nécessaire, c’est la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. 70 pour cent des femmes sont victimes de la violence au cours de leur vie. En 2014 devant l’urgence, elle prend une forme particulière. En effet, elle se décline pendant 16 jours et se termine le 10 décembre, Journée des droits de l’Homme.
À l’instar de la Journée Mondiale
de la lutte contre le SIDA le 1er décembre avec son nœud de papillon rouge, porter du orange
le 25 est un geste solidaire. Novembre, c’est aussi l’arrivée des frimas. Un vent nordique va souffler en Basse-Normandie avec le Festival Les Boréales ; Jazz en Ouche, lui,  va réchauffer les salles de l’Orne et Automne...
AuxArts

Le cosmos s’en mêle

Edito Les nouvelles du cosmos ne sont pas bonnes ! Après les tempêtes solaires de septembre au dessus de nos têtes ahuries, on apprend que la détection des astéroïdes de plus de 140 m de diamètre représentant un danger pour la planéte est nettement insuffisante malgré les efforts de la Nasa. Et que dire des 500 000 débris spatiaux qui vagabondent allègrement ! Les gaulois avaient-ils des intuitions
à long terme ? Faut-il reparler de
la fin du monde ? Le Nouvel Observateur semble rassurant. Pour la super-méga tempête solaire, le risque est de 12% dans le 10 années à venir ; la chute d’un astéroïde se produit une fois
par siècle et pour un engin spatial :
une chance sur plusieurs milliards
pour qu’il me tombe sur la tête. Le danger est bien sur terre ! Aux Arts
AuxArts

L’été indien

Edito Il est là ! On voudrait même qu’il s’installe. Mais les spécialistes parlent davantage de sécheresse surtout au sud et de pluies dithyrambiques l’hiver pour tout le monde dans les 50 années à venir. L’été, on oublie, on fôlatre, on tente
 de sublimer. Il nous faut malgré tout entendre, voir ! C’est notre seul pouvoir face aux tragédies qui se foutent des saisons. À quoi sert l’art, sinon à transcender la réalité et par le biais du miroir à nous montrer ce que l’on ne peut ou ne veut plus voir. Les artistes ont ceci en commun, c’est de pouvoir dire, s’exprimer. La forme importe peu. Alors ! Tous aux spectacles, aux festivals et aux temps forts d’automne qui s’annoncent déjà. Les tempêtes sont aussi dans les salles mais maintenant ! Aux Arts
AuxArts

Bon à tout faire

Edito Aujourd’hui, je clique ! D’un clic, j’achète mes timbres, je fais 
mes virements, je clic et gère 
l’ensemble de mes comptes téléphonie, gaz, électricité...
 Je clic et j’imprime, je m’envole,
 je fais mes courses et passe à la caisse en cliquant... et j’en ai ma claque. Je fais moi-même le boulot des autres mais les prix et les frais des services augmentent toujours et le pouvoir d’achat et les emplois baissent. Bientôt la voiture en kit et en clic ? Au final, on est seul face à son ordi, sa caisse ou en grande conversation avec son téléphone. Ras le clac ! Ce moment de mauvaise humeur passé, voici un agenda des plus sérieux. Des festivals à gogo, des fins de saison, des anniversaires, des expositions, des sorties nature.  Beaucoup de spectacles ou
 de conférences, des rencontres 
et des concerts gratuits.
 Regardez-bien l’agenda !
 Plaisirs de toutes sortes assurés. Sortez !
AuxArts

La culture à tout prix

Edito L’apport de la culture à l’économie en France a été démontré de nouveau en décembre 2013. La culture contribue pour 3% à la richesse nationale et le secteur emploi 670 000 personnes*. Les partenaires sociaux sont, eux, en négociation sur la réforme de l’Assurance chômage. De nouveau, le Medef s’attaque entre autres aux régimes spécifiques des Intermittents du spectacle. Le torchon brûle ! La Normandie est terre de Culture. Il suffit de regarder les multiples propositions qu’elles soient classiques ou innovantes pour le savoir. De belles scènes dédiées au spectacle vivant, des salles de concerts dynamiques, des musées et galéristes, de nombreux artistes plasticiens, comédiens, auteurs… du cinéma à gogo, un patrimoine éclatant, des spectacles et animations ludiques pour les petiots et des festivals un peu partout et toute l’année. Bémol ! Les petites structures ont de plus en plus de mal à vivre. Au lieu de râler, les grands patrons devraient...
AuxArts

Un taxi pour Mars

Edito Mars, un territoire de l’imaginaire. La littérature, la science-fiction,
le cinéma, les comics, la BD se sont emparés de son aura depuis longtemps. Dans notre système solaire, Mars est la 4e planète
la plus proche du soleil apès Mercure, Vénus et la Terre.
On la surnomme la planète rouge en raison de l’abondance d’oxyde de fer à sa surface. Connue depuis l’antiquité, elle est associée au Dieu de la Guerre. Rover Curiosity, sur Mars depuis août 2012, analyse le sol martien et les résultats semblent si probants que 200 000 personnes dans le monde se sont inscrites pour un aller simple en 2023 et une arrivée problèmatique après 7 mois de voyage (Gloups !) sur une planète désertique, froide, saturée de gaz carbonique. Le tout sur fond de chroniques de télé-réalité martiennes ! Les scientifiques imaginent les premiers pas sur Mars dans 25 ans. Sur Terre, mars est le mois de
la chanson, de la poésie,
de l’architecture et des premiers festivals de...