Edito

Pour 2015, le budget du Ministère de la Culture et de la Communication a été stabilisé (!) après 2 ans de baisse : + 0,33%, après – 4% en 2013 et – 2% en 2014. Si dans un premier temps, les Collectivités Territoriales ont pris le relais, la baisse des dotations de l’état a fini par les étrangler. La baisse des subventions est drastique, les reports d’événements ou d’investissements sont nombreux, une centaine de structures ont fermé et plus de 150 festivals ont été annulés. L’année s’annonce sombre.

Un rapport de 2013 sur “L’apport de la culture à l’économie en France” réalisé par l’Inspection Générale des Affaires Culturelles et établi à partir de données 2011 ainsi que l’édition 2015 de “Chiffres clés de la culture” pointent une contribution de la culture de 3,2% à la richesse nationale
 (à égalité avec l’agriculture et les industries alimentaires). Les emplois dans les entreprises culturelles représentent 670 000 personnes. L’impact local des manifestations culturelles ou des équipements fixes, démontre leur importance sur l’économie des bassins de vie irrigués. Elles sont encore plus déterminantes quand le bassin de vie est modeste. 60 pactes culturels seront signés avec les collectivités fin juin pour sauvegarder les budgets culturels. On peut faire mieux !