Le cinéma documentaire est à l’affiche ! Pas de thème particulier pour cette édition 2018 du temps fort Doc Doc Doc… mais beaucoup de productions régionales et des amis réalisateurs qui repassent présenter leurs films. Repas partagés et débats sont bien évidemment de la partie !
Zoom sur la soirée du jeudi 5 avril avec 2 films du jeune réalisateur congolais Dieudo Hamadi : « Examen d’état » ou comment on passe le bac en République Démocratique du Congo et « Maman Colonelle », le quotidien d’une femme flic qui s’implique sur le thème douloureux de la violence faite au femmes. Vendredi 6/4 un début de soirée avec trois histoires où l’animal tient le spectateur en haleine dans « Va, Toto ! » de Pierre Creton et »Mémoires d’un condamné » film de Sylvestre Meinzer sur le « Dreyfus des ouvriers condamné au Havre en 1910.
Pour le week-end : 4 films le samedi 7/4 « Le temps retrouvé » suite et fin de la trilogie avranchinaise de Christian Blanchet ; « Nul homme n’est une île » de Dominique Marchais ou le local, dernier territoire de l’utopie par la travail ? « Athènes Rhapsodie » d’Antoine Danis ou une errance épique dans les rues en crise de la ville grecque et « Reprise » d’Hervé Leroux qui a mené une enquête fleuve sur la lutte puis le quotidien des ouvriers de l’usine Wonder depuis 1968 !
Clôture le dimanche 8/4 avec une projection le matin du film « Les deux visages d’une femme Bamiléké » et la carte blanche à Patrick Leboutte, toujours autour de la thématique de Mai 68… Un petit tour pour finir du côté du court avec Tënk, plate-forme du documentaire, et la projection d’une production de 35 mn « Le Saint des voyous » de Maïlys Audouze, un dialogue père/fille autour d’une expérience d’enfermement.
Infos : 02 33 61 46 82