Expositions, Non classé

Exposition Hommage du 24 novembre au 20 janvier 2017. La Ville de Caen, en lien avec l’Institut Mémoires de l’Edition Contemporaine (IMEC), dépositaire du fonds Malartre, rend hommage au poète et homme de théâtre caennais André Malartre  mort à Paris en 1995. Artiste et créateur multiple, poète, éditeur, metteur en scène, revuiste, sa grande passion d’homme de théâtre fut la transmission par une pratique artistique exigeante de textes d’auteurs ou de poètes au plus grand nombre.

D’abord « moniteur » d’éducation physique, Malartre  fait une rencontre décisive en 1943 au collège de Dieppe, celle du surréaliste Georges Limbour. Il publie en 1950 un recueil Amours futures qui lui permet de suite d’être reconnu comme l’un des poètes les plus prometteurs de la nouvelle génération d’après guerre. En 1951 à Domfront, il lance une revue des lettres et des arts, iô. Le théâtre est déjà sa deuxième passion et il suit de nombreuses formations axées sur l’expérimentation collective s’éloignant ainsi des schémas plus institutionnels.

Il devient en 1957 « Instructeur académique d’Art dramatique » pour l’académie de Caen qui dépend à cette époque de la Direction de la jeunesse et de l’éducation populaire du Ministère de l’éducation nationale. Il met en place dans toute l’académie (6 départements avec la Sarthe) les premiers ateliers de formation de l’acteur et forme au théâtre les enseignants, formateurs, éducateurs… Il propose des réalisations théâtrales d’été ouvertes au plus large public qui reposent sur de grands auteurs tels Shakespeare ou Molière dans des lieux patrimoniaux normands. Après 68, il travaille avec de jeunes compagnies théâtrales bas-normandes, produit et anime une émission poétique hebdomadaire  : Poésie pour vivre diffusée sur RCF et retrouve la poésie écrite en tant qu’auteur et éditeur de la dernière série de la revue iô – Le Bibelot. Son engagement poétique et théâtral fut total et il a su transmettre cette lumière joyeuse et cosmique.

Une exposition : Présence André Malartre à l’hôtel de ville de Caen (salle du Scriptorium)..
L’exposition retrace avec de nombreux documents d’archives (visuels, sonores, objets, livres…)  le parcours poétique et artistique d’André Malartre. Avec des temps forts :
•    La jeunesse (1921-1947)
•    Le poète, la revue iô, Domfront (1946-1957)
•    L’art et la vie, Caen (1957-1968)
•    Une nouvelle pédagogie de l’acteur (1969-1978)
•    Le Théâtre d’Ostrelande (1978-1982)
•    Poésie dramatique et le retour à iô (1983-1985)

Une journée d’étude Créer / Transmettre en partenariat avec le Théâtre de Caen et l’Université Caen-Normandie le 15 décembre
 » André Malartre n’eut de cesse de transmettre l’idée que l’art est à la portée de tous, tout d’abord par l’accès aux oeuvres, mais surtout par une pratique exigeante, engagée et accompagnée par les acteurs. Le jeudi 15 décembre de 9 h 30 à 18 h 00, le théâtre de Caen accueille une journée d’étude « Créer / Transmettre » qui aura pour objectif de s’interroger sur la disparition de ces artistes transmetteurs, dont l’optique était l’émancipation citoyenne par la pratique artistique. Plusieurs tables rondes sont organisées :
•    La Culture contre l’Education populaire, les enjeux d’une histoire…
•    Consommer l’art ou le transmettre ?
•    Créer ensemble, des expériences participatives accompagnées par des artistes  »

L’Edition du coffret iô
Les éditions Le Vistemboir éditent deux livres présentés sous un même coffret : l’Anthologie poétique d’André Malartre et son Parcours artistique. Écrit par Yves Leroy au terme d’une enquête minutieuse, tant auprès des proches d’André Malartre que dans ses archives personnelles conservées à l’IMEC (Abbaye d’Ardenne), l’ouvrage est exceptionnel par la rareté des textes retrouvés.