Expositions

Sept mois avant l’ouverture du Festival Normandie Impressionniste 2020, l’équipe en a dévoilé un aperçu. Treize grandes expositions déclinant la thématique : « la couleur au jour le jour ». Cette quatrième édition sera anniversaire, elle célèbrera les dix ans de l’évènement avec une centaine de rendez-vous au total !
« Le festival va déployer 20 expositions « historiques » et un important volet dédié à l’art contemporain. Pour sortir d’un entre-soi impressionniste explique Philippe Piguet, directeur du Festival, il est important d’avoir conscience de la présence contemporaine de ce mouvement. Qu’elle entre en résonance avec des œuvres fondatrices ou qu’elle soit le prolongement naturel de l’école impressionniste – au travers de travaux numériques, par exemple… »
Sur les premières expositions annoncées, sept concernent des propositions de peintures de grands et « petits » maîtres et cinq sont des rendez-vous plus contemporains : installations, commandes ou accrochages photographiques.

Normandie Impressionniste 2020, l’aperçu :

1/ La Lumière du Loup. Conte photographique in situ, d’après une légende normande. Commande du Festival à Benjamin Deroche.
Abbaye de Jumièges. Du 1/3 au 31/5 2020.

2/ Plein air – De Corot à Monet. Une cinquantaine d’œuvres de Courbet, Degas, Boudin, Corot, Manet et Monet. La lumière du jour, source de travail ! Musée des Impressionnistes de Giverny. Du 27/3 au 28 juin 2020.

3/ Nuits électriques. 180 œuvres explorent l’avènement de la lumière artificielle et moderne. Au gaz ou électrique, elle change la vision du monde et les techniques. Pissaro, Toulouse-Lautrec, Munch, Jansson, Bonnard, Van Dongen… MuMA, Musée d’art moderne André Malraux, Le Havre. Du 3/4 au 30/9/2020.

4/ Aurores. Kevin Cadinot. L’artiste havrais imagine une mise en lumière du Fort de Tourneville. Le pendant « moderne » de l’exposition Nuits électriques au MuMA. Fort de Tourneville, Le Havre. Du 3/4 au 6/9/2020

5/ François Depeaux, l’homme aux 600 tableaux. Industriel, collectionneur et mécène rouennais visionnaire. L’exposition dossier salue la mémoire de ce généreux donateur (il lègue un fonds important de sa collection à sa ville en 1909) en cette année 2020 qui marque le centenaire de sa mort. Des prêts d’institutions ou de personnalités privées. Plusieurs centaines d’œuvres à découvrir. Renoir, Pissaro, Sisley… Musée des Beaux-Arts de Rouen. Du 3/4 au 7/9/2020.

6/ Flora Moscovici – Who said decoration was a bad word ? Une œuvre picturale in situ. L’artiste investit un ancien hôtel particulier. Une immersion en peinture, entre architecture, matériaux, couleurs et histoire… Le SHED – Site de L’Académie. Maromme. Du 4/4 au 12/7/2020

7/ Les villes ardentes – Art, travail, révolte, 1870-1914. De la Commune à la grande guerre, près de 45 années de révolution industrielle transforment le paysage social français. Les artistes s’emparent de ce sujet multiple : scènes des faubourgs industriels, quais en activités, femmes au travail, conflits sociaux ou célébrations laïques. Une centaine d’œuvres de Pissaro à Luce, de Gueldry à Steinlen… Musée des Beaux-Arts de Caen. Du 4/4 au 20/9/2020.

8/ Formes de l’abstraction dans la photographie contemporaine. Exposition collective d’artistes contemporains. Art et technologie sont au rendez-vous avec James Welling, Catherine Opie, Michel Campeau, Barbara Kasten… Frac Normandie, Sotteville-lès-Rouen. Du 25/4 au 30/8/2020.

9/ Lukas Hoffman – Apparitions. Photographies. Un travail de commande qui présente une quarantaine de tirages ainsi qu’une production réalisée in situ. Du paysage photographié à la chambre argentique l’artiste compose un espace de couleurs et de formes. Berlin fait écho à Cherbourg. Le Point du Jour. Du 26/4 au 30/8/2020.

10/ Gérard Fromanger – Annoncez la couleur ! Le jeune homme de 80 printemps – représentant majeur de la Figuration narrative – revisite tous les genres de la peinture. L’exposition présente une soixantaine d’œuvres couvrant la période de 1966 à 2018. Musée des Beaux-Arts de Caen. Du 16/5 au 20/9/2020.

11/ Lorenzo Vitturi – Œuvres choisies. Photographe, l’artiste italien parcourt le monde pour y glaner sujets et objets. Portraits de personnes, scènes de marché, natures mortes et compositions insolites en formes de sculptures érigées après un travail de glanage de matériaux composent sa palette poétique, son terrain de jeu. Première exposition personnelle en France. Centre Photographique de Rouen. Du 16/5 au 26/9/2020.

12/ Voyages en terre inconnue : Boudin, Renoir, Signac… en Cotentin. Certains impressionnistes sont allés jusqu’à ce « bout du monde ». Ils ont été touché par la grâce des lumières et des paysages, pas seulement marins, de cette Normandie méconnue. Boudin, Renoir, Signac et aussi Matisse, Berthe Morisot, Marquet. Musée Thomas Henry, Cherbourg-en-Cotentin. Du 5/6 au 6/9/2020.

13/ Éva Gonzalès – rencontre avec une femme moderne. Peu d’artistes féminines figurent dans le mouvement. Élève de Manet, la jeune femme décède à 34 ans laissant une œuvre sensible. Le Musée de Dieppe s’associe à une jeune chercheuse qui consacre sa thèse à la peintre et présente la première rétrospective consacrée à son travail. Château-Musée de Dieppe. Du 20/6 au 27/9/2020.

La programmation complète de Normandie Impressionniste sera connue en décembre, avec des rendez-vous pluridisciplinaires, festifs et ouverts à tous ainsi qu’avec des axes scientifiques ou pédagogiques. L’équipe mobilise encore ses partenaires et peaufine le programme définitif.
Un rendez-vous majeur de l’année 2020 dont le lancement officiel se tiendra le 3 avril ; le festival s’installe lui en région pour cinq mois, jusqu’au 6 septembre 2020.

Normandie Impressionniste 2020 : du 3 avril au 6 septembre 2020.
Plus d’informations sur le site : cliquez ici