Théâtre

Hérouville Saint-Clair/Caen – Le programme de janvier à la Comédie de Caen qui fête d’ailleurs ses 50 ans.

GUS
Mise en scène et jeu Sébastien Barrier. À partir de 10 ans
Sébastien Barrier raconte l’histoire de Gus, un chat zinzin, limite dangereux. Son portrait musical et dessiné de ce chat terrible évoque les êtres dont le départ dans la vie ne se fait pas sous une bonne étoile.
7, 8, 9 janvier
. Théâtre d’Hérouville-Saint-Clair

CEUX QUI VONT MIEUX
Performance de Sébastien Barrier
Après Gus, Sébastien Barrier continue d’explorer ses tentatives d’écriture orale. Célébrant le moment présent en faisant de ceux qui l’entourent la matière sensible d’un texte s’écrivant en direct, il propose une prise de parole aussi drôle que désespérée.
10 janvier – 20h
. Théâtre d’Hérouville-Saint-Clair

LES ENJEUX DU THÉÂTRE POLITIQUE AUJOURD’HUI
.
La Comédie de Caen fête ses 50 ans. Un impératif pèse sur le théâtre public contemporain. Il est sommé de créer du « vivre ensemble » et de parler du monde. Il doit s’impliquer dans la réalité, la documenter voire la critiquer. Conçue autour du livre « Contre le théâtre politique » écrit par Olivier Neveu, cette conférence s’intéresse à la multiplication des spectacles engagés et citoyens et tente de cerner les enjeux, et de réfléchir au statut de l’art par gros temps libéral.
20 janvier – 18h. 
Théâtre d’Hérouville-Saint-Clair. 
Entrée libre sur réservation

LA FRANCE CONTRE LES ROBOTS
Texte de Georges Bernanos
. Conception Hiam Abbass et Jean-Baptiste Sastre.
Comment penser librement alors que
 tout concourt à anéantir nos vies intérieures ? Seul en scène J.B. Sastre profère les mots écrits par Georges Bernanos en 1944, pendant son exil au Brésil. Des phrases qui frappent d’étonnement tant elles parlent de notre monde d’aujourd’hui.
22 janvier – MRSH (Maison de la Recherche-Université)
 // 23 janvier – ENSICAEN, IUT de Caen

LE ROYAUME DES ANIMAUX
Texte de Roland Schimmelpfennig
. Mise en scène Élise Vigier
 et Marcial Di Fonzo Bo.
Six ans après sa création, la comédie musicale Le Royaume des animaux va bientôt s’arrêter. Malgré l’incertitude et les rivalités, les comédien·ne·s continuent à jouer. Schimmelpfennig file la métaphore de notre société ou la logique marchande a pris le pas sur l’amitié, l’amour, l’art, les rêves.
28, 29, 30, 31 janvier – 20h. 
Théâtre d’Hérouville-Saint-Clair.