Théâtre

Hérouville Saint Clair. Le Festival Écritures partagées est une fenêtre grande ouverte dans la programmation du CDN. L’équipe et les maîtres des lieux veulent nous faire partager les écritures qu’ils aiment, qui interpellent, qui portent un regard sur le monde d’aujourd’hui. Des écritures concernées par la politique et par la société. Des écritures partagées entre les disciplines : théâtre, danse, musique, cinéma, arts visuels. Du 4 mars au 2 avril 2020. Un petit bout de programme…

LOVE IS IN THE HAIR
Théâtre.  Fiction documentée autour du cheveu crépu, mêlant théâtre, musique, danse, et grande « Histoire », explore les paroles d’une génération d’afroeuropéennes  (ens) décomplexé·e·s et déconstruit les critères de beauté normative de notre société.
Au théâtre d’Hérouville – 7 mars – 20h
9 mars – 14h, 20h
.

L’ÉPHÉMÈRE SAGA 
Ou comment j’ai grandi
Lecture.  L’Éphémère saga est un feuilleton littéraire et théâtral écrit à plusieurs mains qui raconte l’histoire d’enfants dans les années 80. Il s’inspire de la vie des quartiers dans lesquels les autrices et les auteurs sont invités à travailler, mais aussi de leurs enfances.
Épisode 4 / 12 mars – 19h
. Bar le Calypso – La Pierre Heuzé. Caen.
Épisode 5 / 28 mars – 19h. 
Théâtre d’Hérouvill.e
Un résumé des précédents épisodes est lu en début des spectacles.

LE BRUIT DES LOUPS
Magie.  Étienne Saglio nous emmène dans les bois et y déploie un bestiaire fantastique orchestré par un étrange renard. Au cœur de la forêt, il nous invite à tendre l’oreille au bruit des loups qui résonne en nous comme une pensée sauvage.
Théâtre d’Hérouville. À partir de 10 ans. 12 mars à 20h. 
13 mars à 14h. 
14 mars à 17h
.

HEUREUX COMME LAZZARO
Cinéma. Lazzaro vit à l’Inviolata, un hameau sur lequel règne la marquise Alfonsina de Luna. Un été, il se lie d’amitiéavec Tancredi, le fils de la marquise. Une amitié qui lui fera traverser le temps et le mènera au monde moderne.Café des images. 13 mars – 19h30

STEVE JOBS

Théâtre. Oubliez la figure de génie, Alban Lefranc voit Steve Jobs en maître des marionnettes et même en « grand maître de la dépossession ». Celui qui a « aboli le temps » méritait qu’à son tour on le manipule, qu’on fasse de lui le bonimenteur de notre temps. Théâtre d’Hérouville.
17, 18 mars – 20h
.

 

Tout savoir : www.comediedecaen.com