News

Sonita Alizadeh, lauréate du Prix Liberté 2021. Remis par des jeunes de 15 à 25 ans et du monde entier, le Prix liberté récompense chaque année une personne ou une organisation engagée dans un combat en faveur de la liberté. 5 683 jeunes issus de 86 pays viennent de désigner Sonita Alizadeh, lauréate de la troisième édition du Prix Liberté pour son combat contre le mariage forcé des jeunes filles en Afghanistan. Le vote en ligne s’est déroulé du 15 mars au 25 avril 2021. Les deux autres nominés étaient : Agnes Chow et Omar Radi.

A propos de la lauréate :
Sonita Alizadeh, 25 ans (Afghanistan) – Rappeuse née sous le régime taliban
Sonita Alizadeh est une rappeuse née en Afghanistan sous le régime taliban. A 9 ans, ses parents envisagent de la marier mais la famille quitte la guerre pour se réfugier en Iran et le mariage échoue. A Téhéran, une ONG lui donne accès à l’éducation et à un travail de femme de ménage. En tombant par hasard sur une chanson du rappeur Eminem, Sonita a une révélation. Elle se met à écrire pour raconter son histoire et dénoncer le mariage forcé et le sort réservé à des millions d’enfants à travers le monde. Sa première chanson « Mariées à vendre » devient un véritable phénomène. Aujourd’hui réfugiée aux Etats-Unis, elle étudie le droit pour devenir avocate et revenir dans son pays pour défendre les enfants et les femmes afghanes.

“J’ai parlé dans le monde entier devant des décideurs et des dirigeants pour rappeler qu’il faut que les filles aillent à l’école, à la fac pour avoir confiance en elles, pour être capable de devenir qui elles veulent être.”
https://cutt.ly/gz6uOIv

Les deux autres nominés étaient :
Agnes Chow, 24 ans : une militante pour le droit à la démocratie et à l’indépendance politique de Hongkong. Elle purge actuellement une peine de prison.
https://cutt.ly/Oz6uKn3
• Omar Radi, 34 ans, est un journaliste d’investigation marocain enquêtant sur des affaires de corruption et d’injustice sociale. Il est actuellement en prison.
https://cutt.ly/vz6uCDu