mardi 30 novembre 2021

Cherbourg. Point du Jour. Le samedi 18 janvier. Une journée d’étude : Sammy Baloji
. Congo, fragments d’une histoire. En parallèle à l’exposition.

10h / Présentation de la journée d’étude par 
Baptiste Brun
Baptiste Brun est enseignant-chercheur en histoire de l’art contemporain à l’Université Rennes 2.

10h30 / Projection-rencontre
. The Tower. A Concrete Utopia
de Sammy Balojiet Filip De Boeck
(2015, 70 min.)
Le film consiste en un long plan-séquence à l’intérieur d’une tour inachevée de douze étages. En chantier depuis 2003 dans le quartier Limete à Kinshasa, elle est entièrement faite de béton.

14h30 / « Existe-t-il un art Noir ? ». 
Anne Lafont
Cette communication sera l’occasion d’envisager, en regard de l’œuvre de Sammy Baloji et d’autres artistes de sa génération, l’éventualité d’un art Noir qui ne se confond pas avec l’art des Noirs.

15h15 / « Kinshasa théories »
Nadia Yala Kisukidi
La biennale d’art contemporain Yango II, dont Nadia Yala Kisukidi est co-commissaire, aura lieu en 2021 à Kinshasa. Elle vise à offrir une plateforme inédite de dialogues entre la recherche universitaire (congolaise et internationale) et les pratiques artistiques.

16h / « Généalogies Futures : récits depuis l’équateur »
Sandrine Colard
Cofondée par Sammy Baloji en 2008, la biennale de Lubumbashi est devenue, en un peu plus de dix ans, un événement artistique clé de l’écologie artistique africaine.

16h45 / Discussion et conclusion
 par Baptiste Brun

 

Visuel : Sammy Baloji, Infrastructure de télécommunication abandonnée près du village de Menkao, plateau de Bateke, périphérie est de Kinshasa, 2013 © Sammy Baloji / Courtesy de l’artiste 
et de la galerie Imane Farès, Paris